Pierre Paillassoux (Pip)

Né à Combressol (19) en 1889, décédé à Lamothe (48) en 1958.

Parisien exilé en Haute-Loire, on trouve, dans son importante production libre des vues de Murol.


Pierre Petit-Gérard

Né à Strasbourg en 1852, décédé à Paris en 1933.

Sa carrière est très honorable. Sociétaire du salon des Artistes français il y obtient des récompenses. Peintre militaire, il devient paysagiste et portraitiste en 1918. Il a travaillé à Murol. On a de lui un petit portrait de l’abbé Boudal.


Berthe Phillips

Née aux États-Unis. 
Une des élèves américaines de Charreton. 

Armand Point

Né à Alger en 1859, décédé à Naples en 1932.

Après des études à Paris où il s’initie au dessin, il retrouve son Algérie natale et y reçoit sa formation de peintre. Ses œuvres, tout de suite bien accueillies sont alors dans la veine orientaliste. De retour à Paris à partir de 1888, il connait alors une période symboliste et participe aux salons de la Rose-Croix. Plus tard, la découverte de l’Italie l’amène à réaliser de vastes compositions de caractère mythologique. Durant la Grande Guerre, il séjourne en Creuse et y rencontre Armand Guillaumiin avec lequel il peint les paysages de Crozant. Pendant les hivers 1919, 1921, 1923, on le retrouve à Murol où il séjourne à l’hôtel de la Poste et bénéficie de l’accueil de l’abbé Boudal. Il y réalise de nombreuses neiges. Il a également tout au long de sa carrière, pratiqué le portrait avec beaucoup de talent.

Voir aussi l’exposition temporaire qui lui a été consacré au musée en 2012.